AAPPMA GARDON FOREZIEN-TRUITE BONSONNAISE
Bonjour,
Merci de vous enregistrer afin de pouvoir participer à la vie de notre forum de discussion.
Si vous êtes déjà inscrit cliquez sur connexion.
Merci et bonne visite sur notre espace d'échange.

Un point sur les PCB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un point sur les PCB

Message  Eric Vocanson le Ven 12 Juin 2009, 14:17

Aujourd'hui, nous sommes nombreux à nous poser des questions concernant les PCB (notamment suite à l'incendie de l'usine Vitale de St Cyprien).

Voici quelques réponses.



QUESTIONS-REPONSES PCB


1-Qu’est-ce que les PCB ?

Les PCB, ou PolyChloroBiphényles, sont des dérivés chimiques chlorés plus connus en France sous le
nom de pyralènes. Depuis les années 1930, les PCB étaient utilisés dans l’industrie pour leurs qualités
d’isolation électrique, de lubrification et d’ininflammabilité. On les retrouvait comme isolants dans les
transformateurs électriques et les condensateurs, comme lubrifiants dans les turbines et les pompes ou
comme composants d’huiles, de soudures, d’adhésifs, de peintures et de papiers autocopiants. Depuis
20 ans, ces substances ne sont plus ni produites ni utilisées dans la fabrication d’appareils en Europe.
En France, les pouvoirs publics ont imposé des mesures, nécessairement progressives pour tenir
compte de la durée de vie et du nombre important des matériels (environ 500 000 recensés) :
- 1979 : interdiction dans les encres, adhésifs, additifs et dans certaines huiles ;
- 1987 : interdiction de vendre, d’acquérir ou de mettre sur le marché des appareils contenant
des PCB ;
- 2003 : le plan national de décontamination et d’élimination des appareils contenant des PCB et
PCT (PolyChloroTerphényles) prévoit un calendrier de décontamination des appareils
recensés au plus tard pour le 31 décembre 2010.

2-Quels sont les types d’aliments contaminés par les PCB ?

Les PCB ont tendance à s'accumuler dans les graisses. On peut donc en retrouver dans les produits
d'origine animale. Les animaux sont contaminés par ingestion soit de terre, soit de végétaux
contaminés.
Les végétaux sont contaminés par souillures externes à partir du sol ou par dépôt de retombées
atmosphériques. Les études scientifiques n'indiquent pas d’absorption racinaire des dioxines et PCB
présents dans le sol pour les végétaux de consommation courante. En raison de la contamination
externe des végétaux, un lavage (au moment de la consommation ou à la faveur de pluies au champ)
ou un épluchage permettent de garantir la salubrité des produits végétaux.

3-Quelle est la réglementation applicable au regard des denrées alimentaires ?

La réglementation européenne fixe des teneurs maximales dans diverses denrées alimentaires afin de
limiter l'exposition des consommateurs aux dioxines et PCB (cf note en bas de page 3 sur les normes).

4-Quels sont les risques pour la santé en cas d’exposition aux PCB et dioxines ?

Les effets toxiques des PCB et dioxines sont liés à leur accumulation dans l’organisme au cours des
ans. Une exposition accidentelle de courte durée aux PCB n’a pas de conséquence grave.
La toxicité des PCB et dioxines n’a été mise en évidence que chez des populations très exposées soit
professionnellement (dans les usines de fabrication de PCB ou de pesticides, par exemple), soit suite à
des accidents (nuage contenant une dioxine émis lors de l’accident de Seveso en Italie en 1976, fuites
de PCB dans de l’huile de riz en Asie…). Les doses constatées lors de l'accident survenu au Japon en
1968 étaient 8.000 fois supérieures à celles constatées à Saint Cyprien. Dans ces populations les effets
observés ont porté sur la peau et sur le foie. D’autres effets toxiques ont été évoqués, sans certitude
absolue, touchant plusieurs domaines, notamment le développement neurologique, les hormones, les
systèmes immunitaires.
Pour les niveaux d’exposition très faibles, tels que ceux susceptibles d’être générés par la
consommation de lait ou de viandes contaminés provenant du secteur de Saint Cyprien, la
consommation temporaire d’un aliment, qui a donc été modérément contaminé, augmente simplement
le stock corporel d’un individu en PCB et n'a pas de conséquences en soi.

5-Que s’est-il passé à Saint Cyprien ?

- Un incendie s’est déclaré le 22 août 2008 dans un stock de 30 000 m3 de déchets de bois (entreprise
Vitale Recyclage) sur la commune de Saint Cyprien dans la Loire. Le foyer s’est consumé pendant 2 à
3 mois. Le site utilisé pour le traitement de palettes de bois a été antérieurement exploité par diverses
sociétés qui ont pu traiter du matériel contenant des PCB.
- Par la suite, les mesures de surveillance de la qualité de l'air effectuées pendant l'incendie ont révélé,
au niveau du site, de fortes teneurs en PCB dans les fumées émises par le foyer. C’est pourquoi un
prélèvement de lait a été effectué par la DDSV de la Loire dans une exploitation agricole située au
plus près du site de l’incendie. Il s'est révélé être non conforme en terme de dioxines et PCB. Des
enquêtes ont alors suivi pour évaluer si d'autres élevages avaient pu être contaminés. Ceci a conduit à
des mesures de restriction étendues à d’autres exploitations, dès lors que les résultats analytiques y
étaient défavorables.

6-Qu’advient-il des terrains agricoles contaminés ?

- En l’absence de contamination avérée de l’environnement (lorsque la contamination des sols reste du
même ordre de grandeur que le bruit de fond en dioxines et PCB, soit inférieur à 5 pg/g de matière
sèche (MS) de sol), l’activité agricole peut être poursuivie.
- Dans l’hypothèse d’une contamination significative de l’environnement (taux compris entre 5 et 40
pg/g MS de sol), l’activité agricole peut être poursuivie moyennant un certain nombre de précautions.
- Au-delà de 40 pg/g le pâturage des animaux doit être arrêté. Au cas par cas, il peut être proposé une
modification des pratiques agricoles ou un renforcement des bonnes pratiques agricoles pour réduire
au minimum les souillures des productions végétales par la terre (« cultures hautes », réalisation
d'ensilage en lieu et place des fenaisons).
- Enfin, dans le cas d’une contamination très importante de l’environnement, il y a interdiction stricte
de toute activité d’élevage, voire de toute activité agricole.
Au regard de la situation à Saint Cyprien, l’Afssa1 a été saisie par le ministère de l’agriculture et de la
pêche pour étudier les conséquences de la contamination des sols par les PCB et dioxines et pour
fournir des préconisations sur l’adéquation entre les niveaux de contamination des sols et les pratiques
agricoles appropriées. Après un premier avis succinct, l'avis définitif est attendu pour le mois de
juillet.

7- Pourquoi les animaux sont-ils l’objet de mesures et pas l'homme ?

Les niveaux de contamination constatés chez certains animaux restent extrêmement faibles et ne
peuvent pas générer chez eux de pathologie. Tout en ne déclenchant pas de pathologie chez l'animal
les doses constatées dépassent la norme alimentaire mise en place par l’Union européenne, norme dont
l'objectif est de limiter l'accumulation de PCB chez l'homme comme indiqué ci-dessus. Le dispositif
d'élimination des animaux dont les résultats sont au dessus de la norme a pour but d'interdire la mise
sur le marché de produits non conformes et donc de tarir la source d’exposition potentielle de
l’homme. Ces mesures sur les animaux visent donc la protection de la santé de l’homme.
1 Agence française de sécurité sanitaire des aliments

8-Quelles sont les mesures au regard des aliments contaminés ?

Un résultat d’analyse non conforme au regard des normes en vigueur2, déclenche une interdiction de
mise sur le marché des produits incriminés et une interdiction de consommation. Lorsqu'il s'agit
d'animaux vivants, les mouvements et leur commercialisation ne sont pas autorisés. Il en va de même
des produits et animaux issus d’élevages familiaux (basses-cours).

9-Comment a-t-on défini les zones à risque ?

A partir d’un historique de l'incendie, l’INERIS3 a modélisé les retombées des poussières issues de
l'incendie, pour cartographier les zones à risque.
La zone à risque comprend un premier périmètre d'un rayon de 5 km autour du foyer de l'incendie
ainsi que deux zones plus éloignées en forme de pétales (jusqu'à 20 km) disposées selon un axe nordnord-
ouest et sud-sud-est de part et d'autre de ce foyer.

10-Quelle a été la stratégie mise en place ?

Le préfet de la Loire a mis en place une stratégie de surveillance renforcée des zones à risque
identifiées : la totalité des cheptels de la zone à risque est concernée par cette mesure (arrêté
préfectoral du 25 mai 2009).
Auparavant, au fur et à mesure de la connaissance des résultats d'analyses, une première zone sur un
rayon de 1 km avait été mise sous surveillance (arrêté préfectoral du 30 janvier 2009) puis une
deuxième zone sur un rayon de 2 km (arrêté préfectoral du 17 avril 2009).
Des prélèvements pour rechercher d’éventuels dioxines et PCB sont effectués par les services
vétérinaires dans les élevages implantés sur les parcelles situées dans un rayon de 5 km du lieu de
l’incendie, ainsi qu'au-delà dans les pétales. Les 700 cheptels environ identifiés dans cette zone seront
prélevés d'ici la fin du mois de juin.

11-Quelles suites ont été données ?

Lors de ces enquêtes, plusieurs analyses de prélèvements de sols, de végétaux, d'animaux et de leurs
produits dérivés ont été réalisés par les différents services de l’Etat4.
A la lumière de tous ces résultats, le préfet de la Loire a adopté les mesures suivantes :
- 19 exploitations dans le rayon de 2 km et 7 exploitations dans les pétales ont été mises sous
séquestre;
- la consommation des animaux et des produits de basse-cour, y compris les oeufs, et plus
généralement tous produits issus d’animaux contaminés est interdite dans un rayon de 2 km;
- les fruits et légumes peuvent être consommés (cf infra).

12-Est ce que les résultats seront disponibles ?

De nombreux intervenants font des mesures sur les sols, sur les animaux, sur les végétaux et sur l’eau.
2 cf règlement (CE) n° 1881/2006 de la commission européenne du 19/12/2006 portant fixation de teneurs
maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires et notamment son annexe qui fixe le seuil
maximal dans le lait et la viande pour les dioxines (dioxines, furannes et PCB de type dioxine) respectivement de
6 et 4,5 pg TEQ/g de matière grasse.
3 Institut national de l’environnement industriel et des risques / EPIC sous la tutelle du MEEDDAT
4Les prélèvements de sol sont réalisés par l'INERIS sous couvert de la DRIRE (direction régionale de l’industrie,
de la recherche et de l’environnement), les prélèvements de fourrage et d'eau en élevage sont majoritairement
réalisés par le SRAL (service régional de l'alimentation), les prélèvements de matrice animale sont réalisés par la
DDSV (direction départementale des services vétérinaires).
Ces résultats, après vérifications et mises en cohérence, seront à la disposition de tous sur le site
internet de la préfecture de la Loire.

13-Est ce que des mesures ont été faites sur les eaux de consommation ?

Les PCB ne sont pas solubles dans l’eau mais on peut en trouver dans les sédiments; il peut être
nécessaire dans certains cas de prendre des précautions pour l’alimentation des cheptels.
Il n’y a pas de risque pour le réseau d’eau potable et, dans le cadre du contrôle sanitaire continu des
eaux destinées à la consommation humaine, les recherches de PCB effectuées depuis 2001, et
notamment les résultats obtenus entre septembre 2008 et mai 2009 ont toujours été négatifs au niveau
des ressources en eau des syndicats intercommunaux du BONSON, du S.I.P.R.O.F.O.R.S.
(Andrézieux Bouthéon), d’Unias Craintilleux Veauchette, des communes de Veauche, Savigneux,
Feurs, Saint-Étienne, Le Chambon Feugerolles et Saint-Just Saint Rambert ( norme NFEN ISO 6468).
Il est important, cependant, de rappeler que, en ce qui concerne les puits privés, les eaux peuvent être
plus ou moins fortement polluées par des eaux usées provenant d’habitations, des déjections animales,
des eaux de ruissellement, des produits phytosanitaires…Il est donc fortement déconseillé, en toutes
périodes, d’y prélever de l’eau à des fins d’usages domestiques, notamment pour la consommation
humaine, les usages alimentaires et les usages connexes tels que l’arrosage des jardins potagers.

14-Peut-on consommer les légumes de notre potager ?

Au regard des réponses ci-avant, un lavage au moment de la consommation ou un épluchage permet
de garantir la salubrité des végétaux. Les essais réalisés par la DDASS et la DRAAF n’ont jamais
montré une contamination des légumes à consommer.

15-Faut-t-il une surveillance médicale ?

Comme chacun doit le faire tout au long de sa vie, il est simplement recommandé aux personnes ayant
pu être exposées de se placer sous la surveillance ordinaire du médecin traitant. Pour les femmes
enceintes, le suivi habituel de la grossesse doit être respecté. Les conseils pour les femmes allaitantes
seront données au cas par cas selon leurs habitudes alimentaires par le médecin traitant en lien avec les
autorités sanitaires.

16-Combien d’exploitations seraient concernées par ces mesures ? Cela représente combien
d’animaux ?

Selon les recensements effectués, 700 détenteurs d’animaux environ pourraient être concernés par ces
mesures. Cela représente, sous toute réserve, 30.000 bovins et 10.000 ovins-caprins. Les autres types
de production animale sont impactés dans une très faible proportion.

17-L’Etat envisage-t-il d’indemniser les exploitants concernés ?

Dans l’attente d’une clarification des responsabilités dans cet accident, sur la base du principe
« pollueur-payeur » et au regard des conséquences économiques à court et moyen terme dans le
domaine agricole, un décret interministériel d’indemnisation spécifique à la situation de Saint Cyprien
est en cours d’examen. Il prévoit d’indemniser le préjudice subi par les éleveurs concernés dans la
zone identifiée comme « zone à risque ».

_________________
Eric "On ne ferait jamais rien si l'on attendait de le faire assez bien pour que personne n'y trouve a redire"  "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas" ( Proverbe des indiens Cree du Canada )
avatar
Eric Vocanson
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3752
Age : 42
Localisation : Andrézieux-Bouthéon (42)
Date d'inscription : 19/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un point sur les PCB

Message  Eric Vocanson le Jeu 03 Juin 2010, 22:12

http://www.leprogres.fr/fr/dernieres-minutes/article/3248878/Rhone-vers-une-interdiction-de-la-vente-et-de-la-consommation-des-poissons.html

_________________
Eric "On ne ferait jamais rien si l'on attendait de le faire assez bien pour que personne n'y trouve a redire"  "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas" ( Proverbe des indiens Cree du Canada )
avatar
Eric Vocanson
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3752
Age : 42
Localisation : Andrézieux-Bouthéon (42)
Date d'inscription : 19/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un point sur les PCB

Message  gilbert le Sam 05 Juin 2010, 14:17

Ma question de mardi dernier prend tout son sens!!

_________________
"Travailler moins pour pêcher plus!!" Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible "A de St Exupéry"
avatar
gilbert
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 540
Age : 59
Localisation : boutheon
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un point sur les PCB

Message  alexis reynaud le Sam 05 Juin 2010, 17:21

j'ai l'impression que l'Etat prend enfin ses responsabilité vis à vis du dossier concerant les PCB. A croire qu'ils ont eu les premieres analyses de la campagne menée par l'AFSSA...
avatar
alexis reynaud
Poisson
Poisson

Masculin
Nombre de messages : 463
Age : 27
Localisation : Genilac
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un point sur les PCB

Message  Eric Vocanson le Dim 06 Juin 2010, 20:46

Réaction de Jacques Dumas président de la FD 42
http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/3255038/Interdit-de-manger-notre-peche-On-se-moque-de-nous.html

_________________
Eric "On ne ferait jamais rien si l'on attendait de le faire assez bien pour que personne n'y trouve a redire"  "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas" ( Proverbe des indiens Cree du Canada )
avatar
Eric Vocanson
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 3752
Age : 42
Localisation : Andrézieux-Bouthéon (42)
Date d'inscription : 19/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un point sur les PCB

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum